Théâtre: Un bon bol d’air au TNM en 2019-2020

L’équipe de Lysis, photo Yves Renaud

La directrice du TNM, Lorraine Pintal, ouvre grandes ses portes en 2019-2020 en programmant le Nouveau théâtre expérimental et des femmes qui sont à l’avant-poste des arts de la scène au Québec : la metteure en scène Angela Konrad ainsi que les dramaturges Fanny Britt (Hurlevents) et Alexia Bürger (Les Hardings, prix du meilleur texte de la critique l’an dernier).

En résidence d’écriture au TNM, ces deux dernières présenteront Lysis, une réécriture de la pièce Lysistrata d’Aristophane âgée de plus de 2000 ans. À l’époque, les femmes disaient non au sexe. Dans leur adaptation, le duo Britt-Bürger lace le refus de procréer au centre du propos.

« Avec la place des femmes qui a changé, leur pouvoir ultime, celui qui n’appartient qu’à elles, c’est celui de l’enfantement », explique Alexia Bürger à propos de cette nouvelle mouture qui sera mise en scène par Lorraine Pintal en misant sur une distribution impressionnante.

La grande Angela Konrad (Platonov, amour, haine et angles morts) entrera également au TNM avec sa complice Sylvie Drapeau. Les deux artistes travaillent depuis un bon moment déjà à l’adaptation des quatre romans de l’actrice – Le fleuve, Le ciel, L’enfer et La terre – réunis ici sous le titre Fleuve.

En lever de rideau, le TNM présentera Knock ou le triomphe de la médecine de Jules Romain. Les deux complices du Nouveau théâtre expérimental, Daniel Brière, qui signera sa première mise en scène au TNM, et Alexis Martin, dans le rôle de Knock, s’en donneront à cœur joie dans cette comédie sur les bien portants imaginaires.

Autre recrue du TNM en 2019-2020, le chanteur Marc Hervieux jouera Nelligan. Le livret de Michel Tremblay sur la musique d’André Gagnon sera dirigé par Normand Chouinard. Chanteuse et actrice hors-pair, Kathleen Fortin est également de l’aventure.

La programmation la plus diversifiée du TNM depuis des lustres comprend également le grand classique de Tchekhov, Les trois sœurs, qui permettra à René Richard Cyr de diriger
Evelyne Brochu, Noémie Godin‑Vigneau et Rebecca Vachon, entre autres.

Le théâtre de la rue Sainte-Catherine a aussi eu la bonne idée de reprendre en octobre prochain La détresse et l’enchantement (Gabrielle Roy) avec la merveilleuse Marie-Thérèse Fortin. Enfin, pour clore la saison 2019-2020, Lorraine Pintal présentera enfin à Montréal son adaptation de L’avalée des avalés de Réjean Ducharme mettant en vedette l’électrisante Sarah Laurendeau dans le rôle de Bérénice.

Infos: tnm.qc.ca

L’avalée des avalés, crédit Yves Renaud
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :