Théâtre: Les mutants débarquent au FTA

Avec 23 spectacles, dont 9 premières mondiales et 11 premières nord-américaines, le 13e FTA verra des mutants débarquer sur les scènes montréalaises du théâtre et de la danse dès mercredi. La terre change, ses habitants aussi. C’est devant un futur incertain que les artistes ont créé des pièces et chorégraphies se glissant parfaitement dans le thème de cette année, Sortir de soi. Cette extraction nous amène des personnages étranges, hauts en couleurs, des humains numériques, à tout le moins métamorphosés, des créatures dénaturées ou presque humaines. Voyez plutôt:

En ouverture, Tous des oiseaux de Wajdi Mouawad est une fresque sur le conflit israélo-palestinien. Avec Constituons!, Christian Lapointe dévoile un document constitutif qui a fédéré des dizaines de témoignages étalés sur plusieurs mois. En danse, Dana Michel, Frédérick Gravel et Danièle Desnoyers présenteront leur nouvelle création, respectivement: CUTLASS SPRING, Fear Greed et Unfold – 7 perspectives.

Côté québécois: Lara Kramer et Émilie Monnet (This Time Will Be Different, une performance-installation sur les histoires autochtones), Martin Messier (Innervision, un spectacle gratuit sur la Place des festivals), Clara Furey (Rather a Ditch, une danse solo avec la polyvalente Céline Bonnier), Denis Marleau et Stéphanie Jasmin explorent la richesse de l’oeuvre de Marie-Claire Blais dans SOIFS Matériaux, tandis que Genderf*cker de Pascale Drevillon et Geoffrey Gaquère aborde la question des genres.

Côté international: Daria Deflorian et Antonio Tagliarini présentent un pièce engagée, Quasi niente sur l’état du monde s’inspirant du chef d’oeuvre cinématographique d’Antonioni, Le désert rouge. Stefan Kaegi et Rimini Protokoll nous offre leur pièce documentaire, Granma. Trombones de La Havane, à propos de la révolution cubaine. La Portugaise Marlene Monteiro Freitas,elle, oppose au monde matérialiste une ode à l’imaginaire avec Bacchantes – Prélude pour une purge.

Les découvertes internationales sont nombreuses en provenance de: Corée du Sud avec Jaka Koo (Cuckoo), de Pologne avec Anna Karasińska (Fantasia), du Burkina Fasso avec Serge-Aimé Coulibaly (Kalakuta Republik), d’Afrique du sud avec Steven Cohen (Put Your Heart Under Your Feet… and Walk!), du Liban avec Ali Chahrour (May He Rise and Smell the Fragrance) et d’Iran avec Sorour Darabi (Savušun).

La fête ne serait pas complète sans les rencontres avec les artistes, les partys et la projection de films. Pour des billets: fta.ca.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :