Littérature: En mémoire de Jean Royer (1938-2019)

Jean Royer, photo: Louise Leblanc

VEILLE POUR LE VEILLEUR

Le poète, essayiste, éditeur, chroniqueur et journaliste Jean Royer, qui vient de nous quitter, laisse derrière lui des idéaux poétiques qu’il a défendus toute sa vie dans ses recueils et essais, anthologies et même ses critiques. Voici quelques extraits de cette oeuvre luxuriante dédiée à la transmission du trésor poétique québécois.

Avant l’autre nuit, Le Noroît, 2015

« Chaque poème

Donné

Multiplie

La question d’être

Ce que tu comprends

Tu le perds

Et tu es

Hors de toi « 

La voix antérieure, Paysages et poétiques, Le Noroît, 2014

« Aujourd’hui la guerre envahit nos pensées. Mais la poésie nous garde au cœur de la parole, là où la paix est encore possible. »

Le poème debout, l’Hexagone, 2014

« Le veilleur

à Robert Melançon

Le Veilleur habite la vérité de l’arbre

la frondaison du clair-obscur

Il interroge à la cime des mots

les feux de l’existence

le désir d’être là, de faction

mémoire de vivant

il guette une parole d’aube

jusqu’au point de rencontre

de son orbe avec le monde

Le Veilleur invente notre espérance. »

Poèmes de l’écoute, Écrits des Forges, 2011

« La poésie

Elle est mère, elle est père, elle est monde et toi, elle est ton souffle de vie en forme de question, elle t’accompagne jusqu’au bout du chemin, elle est l’enfant, elle est l’autre, elle est ce que tu donnes ce que tu prends, elle est gratuite, la parole que tu bois, le langage qui te renouvelle, la couleur du ciel et le secret des mers, la respiration des fleuves et le cri des villes, elle habite les trous noirs du temps et l’infini silence qui unit les vivants et les morts, elle est la vie autour de toi, elle nie toute barbarie, elle aime si tu l’aimes, elle est en toi si tu l’entends, elle est là si tu la vois, elle danse, elle parle, elle pense, elle chante, elle est là, elle est. »

L’amour même, Le Noroît, 2007

« L’amour cet inconnu 
Se fraie un chemin 
Depuis l’enfance des étoiles 
Et le ciel comme une main 
Réchauffe le cœur 
Des amants aveugles. 
L’amour porte le secret 
Des corps jusqu’à l’âme 
L’éternel présent 
Quand la pierre se délite 
Au fil de l’eau »

Jour d’atelier, Le Noroît, 1984

« Questionne, pour voir.

La neige, c’est ton visage.

L’eau, c’est ton corps de poésie.

Réponds à la nuit.

Et la mer ton désir.

Quelle musique t’habite ?

Regarde devant toi.

La lumière te précède

Le poème te traverse. »

Publicités

  2 comments for “Littérature: En mémoire de Jean Royer (1938-2019)

  1. bea
    5 juillet 2019 à 20 h 19 min

    Merci Mario de ce magnifique hommage à monsieur Royer. Merci de me remettre en présence de son oeuvre poétique et de mettre de la beauté sur ma tristesse. xxx b

    Aimé par 1 personne

  2. JD
    6 juillet 2019 à 10 h 20 min

    Excellent.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :