LITTÉRATURE: L'insolite poésie

Le 13e Mois de la poésie aura lieu du 29 février au 30 mars à Québec. Plus d’une trentaine d’activités en autant de jours. Dans tous les genres, toutes les formes, tous les arts aussi. De quoi sortir de l’ordinaire et de surprendre. Insolite poésie!

La poésie aujourd’hui et maintenant. C’est le letimotiv des codirectrices du 13e Mois de la poésie, Vanessa Bell et Juliette Bernatchez, qui ont concocté une programmation ratissant large dans le propos et dans la forme, convoquant d’autres expressions artistiques avec des poètes d’horizons très variés.

« Au Bureau des affaires poétiques, on a ce désir d’aller vers les arts littéraires vivants, explique la poète Vanessa Bell (De rivières). La programmation le reflète avec du collage, de la danse, de la musique. C’est important de faire vivre les points de rencontre entre les différentes formes d’art. La volonté est d’ouvrir des possibles. Tant bien même qu’on voudrait emprisonner la poésie dans quelque chose, ce n’est pas dans la nature du geste poétique de se limiter. »

Le Mois présente des spectacles aboutis tels que ceux d’Hélène Dorion, Comme résonne la vie, avec Les violons du Roy au Palais Montcalm le 19 mars et d’Annie Lafleur avec la lecture de son recueil Ciguë (le 14 mars à la Maison pour la danse) en compagnie de nul autre que le guitariste expérimental Eric Quach, juste avant que celui-ci ne parte en tournée européenne.

Également, le Mois célèbre l’anniversaire de l’organisme Rhizome, qui présente des spectacles littéraires depuis 20 ans. Le Mois c’est aussi quantité de lancements, vidéos, spectacles-lectures avec des groupes de poètes, encore une fois, diversifiés. Le Mois de la poésie c’est du slow dating poétique. Chacun.e peut y trouver son ou sa poète.

« Si tu n’aimes pas la poésie, tu viens de cogner à la bonne porte, lance Vanessa Bell. On va te trouver l’activité qui pourrait t’amener à la poésie. La poésie n’est pas cette chose aride et ardue que l’école a nommée. On n’est pas obligé de tout comprendre, on peut se laisser toucher par un poème, une page, un vers et c’est ça une expérience poétique. L’idée est de rameuter les gens vers la poésie. Il n’y a qu’à trouver la porte d’entrée qui convient parmi toutes celles qui existent. »

La poésie est un continent de découvertes, d’ouverture, de nouveauté et d’expérimentations. Lors du Mois, des artistes établis en côtoient d’autres qui montent sur scène pour la première fois. La moitié des activités sont le fruit d’un appel de projets qui a recueilli cette année 50 dossiers poétiques des plus hétéroclites.

Juliette Bernatchez et Vanessa Bell, photo: Llamaryon

« C’est ça le but du Mois de la poésie. Si on est là pour se donner des tapes dans le dos entre amis qui se connaissent, à quoi bon? », dit Vanessa Bell.

Vanessa Bell voit dans ce mélange des genres une « perméabilité joyeuse », dont l’événement veut être la vitrine. Avec une thématique comme « Tracer l’insolite » cette année, la fête offre plusieurs textes inédits.

« On avait le luxe de choisir, mais on a fait des choix en prenant des risques. On a sélectionné des textes ou des collectifs qui questionnent l’identité de genre et qui sont issus de minorités. L’idée est aussi de céder la parole à celles et ceux qu’on entend moins. On veut faire communauté, s’entendre, se découvrir et s’apprivoiser. « 

*****

29 février: Change l’air.e échange avec Mimi Haddam, Catherine Fournier Poirier et Symon Henry. « Symon Henry est un jeune performeur queer qui compose de la musique classique. Mimi Haddam est à la frontière de l’art visuel et de la poésie. Leur encontre tourne autour des mots d’Anne-Marie Alonzo. Ça m’intrigue fortement. »

12 mars: Drone/poésie/vision/vibration avec Virginie Beauregard D., Sébastien Dulude, Rachel McCrum et l’Ordre de l’Infiniment Nada. « Ces trois poètes sont des performeurs extraordinaires avec de superbes voix. Ce sera un moment fort du Mois. »

28 mars; Tournée générale avec les poètes Catherine Cormier-Larose, Dominic Marcil, Emmanuelle Riendeau, François Rioux, Hector Ruiz et Erika Soucy. « Il s’agit d’une lecture et micro-ouvert dans la salle d’exposition BROUE l’homme des tavernes du Musée de la civilisation. Il y aura de la bière évidemment. »

Illustration pour le Mois de la poésie 2020 de Catherine Lavoie

La plupart des activités sont à prix très modiques ou encore gratuits. La programmation est ici:

http://www.moisdelapoesie.ca

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :