Daniel Leblanc-Poirier est un toxicomane repenti. Il a lâché toutes les drogues… ou presque. Pas l’écriture. Et c’est bien tant mieux que ce grand cœur sur deux pattes continue d’explorer les bas-fonds pour en faire émerger des perles. Deux recueils en moins d’un an pour lui: Zoo (L’écrou) et Mélasse (L’Hexagone).