Auteur : Mario Cloutier

Journaliste depuis 30 ans, spécialisée en arts et culture

LITTÉRATURE: Discours de fragments amoureux

Le quatrième livre de Sophie Létourneau, le premier à La Peuplade, est le récit de sa recherche de l’amour de sa vie. Tout en fragments amoureux, la forme originale du livre permet autant à l’autrice de raconter cette aventure que de l’analyser en y entremêlant souvenirs et références. Un récit où triomphe sa vision de la littérature du réel.

VOIX DE POÈTE: Denise Desautels

Denise Desautels, photo: Alain Lefort

En toutes lettres poursuit ses lectures poétiques cette semaine avec Denise Desautels. Maintes fois primée en France et au Québec, elle est la grande poète du noir comme on dit de Pierre Soulages qu’il est le maître du noir en peinture. Le noir de l’obscurité comme de la pensée et de l’élégance.

LITTÉRATURE: Vivre dans la faille

Autobiographie de l’étranger est l’un des plus beaux romans de ce début d’année involontairement amputé de plusieurs publications. Et même s’il avait plu des livres en 2020, celui de Marie-Ève Lacasse conserverait le haut du pavé tellement la profondeur des réflexions de l’autrice sont au diapason de son style élégant, les sujets souvent graves et l’analyse brillante.

LITTÉRATURE: Errer comme imaginer

Le premier roman de Mattia Scarpulla ne s’éloigne pas de sa démarche poétique. Il y est question de migrations réelles, d’imagination fantasmagorique, voire hallucinée. Le personnage principal valse entre une tragédie grecque et un univers qui se suffit à lui-même. Le lecteur erre aussi en se laissant porter par la prose délectable de cette voix singulière dans notre littérature. Entrevue.

LITTÉRATURE: Papillon bleu

Paru en début de pandémie, le premier roman de Kim Fu traduit en français, For Today I Am a Boy chez Héliotrope, mérite amplement de sortir du nuage covidien. Le récit, qui se déroule en grande partie à Montréal, traite de transsexualité, de racisme, de traditions, d’immigration, de violence… Bref, de sujets tout aussi caniculaires les uns que les autres.

LITTÉRATURE: Désirer ensemble

Simon Lambert, Photo: Rachel Migué

Simon Lambert vient de publier un deuxième roman Les crapauds sourds de Berlin (Hamac) après un premier La chambre (VLB) qui offrait de belles promesses il y a dix ans. Promesses tenues, doit-on avouer en lisant ce livre réfléchi et touffu qui dresse un portrait nuancé, quoique reflétant le côté sombre, d’une époque où le couple et l’intimité sont matières solubles dans la société de marché. Échos d’une conversation passionnante.

THÉÂTRE: Espace GO fera preuve d’audace à l’automne

Ginette Noiseux

Comme dans toutes les directions artistiques de théâtre, Ginette Noiseux planifie la prochaine saison d’Espace GO avec beaucoup de questions et peu de réponses. Le théâtre du boulevard Saint-Laurent pourrait présenter une production en septembre ou octobre prochain, selon les règles sanitaires de la Santé publique. Mais encore, GO et d’autres théâtres réfléchissent à la possibilité de présenter un grand spectacle collectif pour démontrer l’importance et la force des arts vivants.

LITTÉRATURE: L’énigme du retour

Dramaturge, réalisatrice, scénariste, Loo Hui Phang a publié plusieurs bandes dessinées et romans graphiques. Ce premier roman, L’imprudence, n’a rien d’un accident de parcours. Il s’agit d’une oeuvre maîtrisée, du premier au dernier mot, qui raconte l’étrange choc culturel que vit une jeune femme lors d’un retour aux origines.