Maxime Denommée, photo: Rolline Laporte

Maxime Denommée met en scène Ulster American à La Licorne. Cette pièce de David Ireland, traduite par Français Archambault, fait s’affronter des cultures et des idéologies issues des États-Unis, de l’Irlande et de la Grande-Bretagne. Une triade anglo-saxonne où le machisme et l’hypocrisie forment un couple explosif.

Thao Nguyen Phan, Becoming Alluvium, 2019, vue d’installation à Occurrence dans le cadre de MOMENTA 2021. Photo : Jean-Michael Seminaro

Thao Nguyen Phan est une artiste vietnamienne qui dit vouloir créer – dans un amalgame qui réunit peinture, installation, vidéo et performance – des champs théâtraux. En ceux-ci, prennent corps des histoires aux références anciennes et des réalités actuelles. Becoming Alluvium, à la galerie Occurrence, donne de cette volonté un exemple saisissant.

BUSH Gallery (Gabrielle L’Hirondelle Hill, Peter Morin, Tania Willard) + les enfants, la famille, le territoire et les chiens, vue de l’exposition MOMENTA x OPTICA DIFFRACTION. DE LA LUMIÈRE ET DU TERRITOIRE, 2021. Matériaux divers.
Avec l’aimable autorisation des artistes. Crédit photo : Paul Litherland

Lors de notre dernière recension, nous avons couvert l’exposition de Bertrand Carrière. Elle faisait partie du programme satellite de Momenta. Biennale de l’image. La thématique principale de l’événement, Quand la nature ressent, a guidé le choix des commissaires Stefanie Hessler, Camille Georgeson-Usher, Maude Johnson et Himali Singh Soin. La présente exposition, Diffraction. De la lumière et du territoire, tenue à la Galerie Optica, est une des déclinaison de cette perspective englobante. Elle réunit les œuvres des artistes autochtones Gabrielle L’Hirondelle Hill, Peter Morin et Tania Willard, alliés sous la bannière BUSH Gallery.

Dominique Leduc, photo: Julie Perreault

Le 10e festival Phénomena s’ouvre aujourd’hui et se poursuivra jusqu’au 22 octobre. Cette célébration de l’hybridité en arts vivants propose huit spectacles en salle, huit performances en extérieur et deux expositions. De l’hétéroclite à l’étrange en passant par l’éclaté. La comédienne Dominique Leduc (en nomination aux Prix Gémeaux cette année pour Faits divers) effectue un plongeon « phénoménal » dans Paysages avec créatures.

Photo: Alain Rouiller — Trois-Rivières 1869, CC BY-SA 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=24551713

L’hiver pandémique a assez duré. Place au « printemps des poètes », le dégel provoqué par le 37e Festival international de poésie de Trois-Rivières. Là où les mots réchauffent et font fondre les cœurs.

Exposition Irlande et Miroirs acoustiques de Bertrand Carrière à la galerie Simon Blais, vue d’ensemble, photo: Guy L’Heureux

Présentée à la Galerie Simon Blais et recommandée dans le cadre du programme satellite de MOMENTA 2021, l’exposition Irlande et Miroirs acoustiques de Bertrand Carrière réunit trois corpus photographiques : deux portant sur l’Irlande (1986 et 2019) et un troisième sur les miroirs acoustiques, structures de béton se dressant dans le Kent et le Yorkshire, en Angleterre. Des « apparitions mémorables » pour le photographe.