2021, année de l’Afrique, février, mois de l’Histoire des noirs, 14 février, jour de l’amour et de l’amitié. Après Journal d’une femme noire, voici Happy Family (des Éditions du Portrait, en librairie le 23 mars), un recueil de 12 fictions de la part d’une brillante artiste que le temps a failli oubliée, Kathleen Collins (1942-1988). Une grande pionnière afro-américaine, amoureuse de l’amour, de la vie, et, surtout, de la vérité.

Voici le livre d’une femme exceptionnelle et malheureusement méconnue, Kathleen Collins, paru en juin aux Éditions du Portrait. Journal d’une femme noire rassemble les premiers écrits traduits en français de cette artiste et féministe noire américaine, décédée du cancer en 1988. Cinéaste, dramaturge, écrivaine, professeure et militante, Kathleen Collins nous donne à lire une parole unique, brillante qui saurait encore, à notre époque trouble, inspirer les mouvements sociaux.