LITTÉRATURE: Le Salon du livre amorce sa cure de jouvence

Le Salon du livre nouveau est arrivé. Enfin presque. La 43e édition de la fête du livre aura lieu au Palais des congrès en 2020, mais du 20 au 25 novembre prochain à la Place Bonaventure, le Salon se refait déjà une beauté en reconfigurant ses espaces et en lançant de nouveaux projets. En outre, on assistera cette année au retour d’une thématique, « Se raconter ».

Le directeur du Salon du livre de Montréal, Olivier Gougeon, voulait que la foire dévoile de nouvelles couleurs dès cette année avant de quitter la Place Bonaventure pour le Palais des congrès en 2020. Son équipe et son comité de programmation ont opté pour une reconfiguration des espaces et le retour d’une thématique.

« On a voulu insuffler le vent de changement dès cette année pour être à l’écoute de ce que le public veut, plus d’espace de lecture et de repos. Le Salon c’est une fête, une foire, et pour faire la fête ça prend des lieux. L’agora sera donc au centre du site avec 50 places et un café-bar », annonce-t-il.

La thématique « Se raconter » peut favoriser, selon lui, la transmission et l’écoute. Trois des huit invités d’honneur du Salon 2019 ont des idées bien claires de ce que le thème suggère.

« Se raconter c’est faire une plongée dans la lucidité et refuser la complaisance, pense Fanny Britt. Aujourd’hui tout le monde se raconte. La fiction ou l’essai permettent un recul. On recule devant soi. »

L’essayiste et rappeur Webster passe beaucoup par le « nous » pour raconter. « Je suis un rappeur cérébral, dit-il. C’est plus facile de raconter le collectif que parler de moi. A contrario, le poète Jean-Paul Daoust raconte ce qu’il vit, mais il ajoute que « l’écriture permet la libération tout en restant dans la fiction ».

Les autres invité.e.s d’honneur cette année sont: Enki Bilal, Tristan Demers, Antonine Maillet, Andrée Poulin et Sheila Watt-Cloutier. Certains genres littéraires seront aussi mis de l’avant à l’agora du 20 au 25 novembre: la poésie, les littératures de l’imaginaire, le polar, ainsi que les récits, contes et biographies.

Jeunesse

« C’est magique la jeunesse au Salon », souligne Olivier Gougeon en précisant que 20 000 jeunes le visitent chaque année. Les enfants auront donc plus d’espace pour lire et la matinée du vendredi sera consacrée aux petits et petites de 4-5 ans.

Le 42e Salon du livre innove également en accueillant l’Espace Vues et voix où les visiteurs pourront entendre des professionnels parler des dernières nouveautés du livre, autant dans la forme que le contenu. Le Salon aura aussi un quartier de Montréal comme invité, cette année Saint-Michel.

« Je voulais que le Salon renoue avec Montréal dans toute sa diversité, d’expliquer Olivier Gougeon. L’idée est de faire découvrir le quartier Saint-Michel aux visiteurs. »

Le 42e Salon offrira également un « Clin d’oeil » à l’Ukraine en présence, notamment, d’Andreï Kourkov, grand chroniqueur du chaos qui s’est installé dans plusieurs pays postcommunistes.

Enfin, plusieurs thématiques très actuelles seront explorées lors de causeries avec diverses autrices.teurs: environnement, parentalité, médias, diversité et technologies. Comme l’an dernier, l’entrée à la journée d’ouverture du Salon sera gratuite. Les activités à la Place Bonaventure se dérouleront jusqu’au 25 novembre.


Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :