Sociologue et chercheur en études noires, Philippe Néméh-Nombré est également vice-président de la Ligue des droits et libertés et siège au comité de rédaction de la revue Liberté. Il est l’auteur de plusieurs articles dans des revues spécialisées. Seize temps noirs pour apprendre à dire kuei est son premier essai publié à Mémoire d’encrier.

 Paroles amérikoises est le livre de quelqu’un qui, jusqu’à présent, a surtout livré le fruit de ses préoccupations par le biais du documentaire. Il est aussi l’un des premiers livres de la nouvelle maison d’édition de Corinne Chevarier, Stéphane Despatie et Didier Minneci  Cela, déjà, attire l’attention; les premiers ouvrages d’une maison d’édition annonçant en quelque sorte ses couleurs.