Emmanuelle Lussier Martinez, photos fournie par Duceppe

Le visage froid et frondeur du capitalisme sauvage. C’est ce que nous demandent de contempler le dramaturge Jean-Philippe Baril-Guérard et le metteur en scène Jean-Simon Traversy avec Manuel de la vie sauvage qui ouvre la saison chez Duceppe. Quand réussir sa vie veut dire d’oublier la vie.

Simon Lacroix, Isabeau Blanche, Denis Bernard, Emmanuelle Lussier Martinez et Sharon James

Les directeurs de Duceppe, Jean-Simon Traversy et David Laurin, ont concocté une saison 2021-2022 qui n’a pas froid aux yeux, offrant moultes réflexions sur des phénomènes sociaux qui nous concernent tous : la crise des médias (Salle de nouvelles), le racisme systémique (King Dave) et le capitalisme sauvage (Manuel de la vie sauvage – de Jean-Philippe Baril Guérard qui ouvrira la saison le 8 septembre). En toutes lettres vous propose ses choix.