Catégorie : Théâtre

THÉÂTRE: Solène Paré et son équipe remportent le match d’ouverture

Espace Go s’est armé jusqu’aux dents en ce début de saison en présentant Les louves, une pièce mise en scène et interprétée par de jeunes artistes énergiques et affamées. La coach de l’équipe Solène Paré et ses neuf joueuses remportent ce match de la vie où des adolescentes vivent des montagnes russes d’émotions.

Publicités

THÉÂTRE: Héritage, le temps de la reconnaissance

Héritage, photos: Caroline Laberge

L’événement de la rentrée théâtrale, la pièce Héritage de Lorraine Hansberry mise en scène par Mike Payette, confirme la volonté de la nouvelle direction artistique chez Duceppe, David Laurin et Jean-Simon Traversy, de participer pleinement au mouvement d’ouverture de la scène québécoise. Tout en perpétuant l’intérêt de la compagnie pour le répertoire anglo-saxon, Héritage s’avère une reconnaissance émouvante du talent de nos artistes afro-québécois.

THÉÂTRE: Déposer sa haine

L’Énéide, photo:  Yanick Macdonald

Pertinence. C’est ce qui ressort de la reprise de L’Énéide présentée en ouverture de saison au Quat’Sous. Même si le spectacle manque de synchronicité, la pièce écrite et mise en scène par Olivier Kemeid garde sa raison d’être 12 ans après sa création. Elle parle de l’ici/maintenant en décrivant le désespoir de celles et de ceux qui n’ont pas la même couleur de peau, le même accent, les mêmes origines. Ces exilé.e.s qui ont déposé leur haine.

THÉÂTRE: Héritage, la valeur « argent »

Héritage, photo: Caroline Laberge

La dramaturge et traductrice littéraire Mishka Lavigne s’est vu confier la traduction de la pièce qui ouvre la saison chez Duceppe, Héritage (A Raisin in the Sun) de l’Américaine Lorraine Hansberry. Très en demande, l’autrice a remporté le Prix Québec-Ontario 2017 pour sa pièce Cinéma. Un autre texte pour la scène, Havre, a été publié cette année aux Éditions de L’Interligne. Entretien avec une artiste montante.

THÉÂTRE: L’Énéide, le plus vieux chantier du monde

Olivier Kemeid, photo: David Ospina

Le Quat’Sous ouvre sa saison avec la pièce de son directeur artistique Olivier Kemeid, L’Énéide, créée en 2007 et inspirée de l’oeuvre de Virgile. Le périple d’Énée, en quête d’un nouveau rivage pour sa descendance, n’a rien de périmé. Les migrants migrent depuis toujours, peut-être encore davantage aujourd’hui. Avec peu d’ambition, sinon celle de survivre.

Théâtre: Une Licorne équitable en 2019-2020

Huit artistes prenant part aux productions de la saison
2019-202 à La Licorne

On en parle trop ou pas assez, selon le point de vue. Les plus récentes statistiques démontrent que la situation ne s’est guère améliorée depuis trois ans à Montréal en ce qui a trait à l’équité pour les femmes au théâtre. Il faut tout de même rapporter les bonnes nouvelles quand c’est le cas. La Licorne réalisera l’équité entre le nombre de femmes et et d’hommes à l’écriture et à la mise en scène la saison prochaine. Sans compter les reprises, mais incluant les 5 à 7, les 14 nouvelles productions des deux salles de la rue Papineau constitueront une affiche « équitable » en 2019-2020.

THÉÂTRE: Les prospections du Prospero

Sylvie Drapeau, Carmen Jolin, Paul Ahmarani, Maxime Denommée et Marie-Pier Labrecque. Photo: Émilie Lapointe

Le Théâtre Prospero est lieu de prospection. Sous la direction de Carmen Jolin, la saison 2019-2020 continuera de fouiller sous les apparences et les ambiguïtés du monde actuel. La salle principale du théâtre de la rue Ontario proposera des textes forts aux sujets profonds: des réflexions philosophiques et spirituelles (Les enivrés), une affection trouble entre un adulte et un enfant (Le principe d’Archimède), l’amour véritable (La maladie de la mort), les questions éthiques (Becoming Chelsea), la tragédie d’être femme (Mourir tendre), le monde de l’art (Mademoiselle Agnès).

Cirque du Soleil: Hugo Bélanger met en scène 绮幻之境

Cirque du Soleil

绮幻之境 (Un monde fantastique) ou X: The Land of Fantasy en anglais. C’est le titre de la 45e création originale et nouveau spectacle permanent du Cirque du Soleil présenté à Hangzhou en Chine, dont la première officielle a lieu demain soir. Hugo Bélanger, metteur en scène de la pièce Le bizarre incident du chien pendant la nuit (présentée chez Duceppe l’an dernier et cet été à Saint-Jérôme) est à la barre de cette production gigantesque mettant en vedette une cinquantaine d’artistes. De cirque, mais de la scène aussi, puisqu’il s’agit du spectacle du Cirque « doté de la plus grosse trame narrative de son histoire », estime le metteur en scène québécois.

Théâtre: (Re)construire aujourd’hui

Pas question de se reposer sur les lauriers d’un 50e anniversaire bien occupé au Centre du Théâtre d’aujourd’hui. Le directeur artistique Sylvain Bélanger a plutôt choisi de se relever les manches en 2019-2020 et de tendre les bras vers la(les) communauté(s) d’un Québec divisé par mille questions plus ou moins existentielles. Le CTDA se demande ce que l’on peut (re)construire et/ou (re)commencer ensemble aujourd’hui. D’ailleurs, des travaux de rénovation repousseront le début de la programmation jusqu’à la mi-novembre.

Sylvain Bélanger, photo: Valérie Remise

OFFTA: Vitesse de croisière atteinte

Good Boy, photo: Christian Leduc

Après 13 ans, le OFFTA a atteint sa vitesse de croisière. L’assistance aux spectacles s’est maintenue à 92 %, avec plus de deux tiers de représentations à guichets fermés, du 24 mai au 2 juin. La pertinence d’un événement complémentaire au FTA ne fait pas de doute aux yeux du directeur Vincent de Repentigny eu égard aux résultats, mais aussi par rapport au soutien offert aux artistes émergents.