Catégorie : Théâtre

DANSE: À bas Big Brother!

Frontera, photo: Yannick Grandmont

Dana Gingras et Animals of Distinction présentent Frontera, un spectacle sur les frontières qui nous maintiennent prisonniers dans nos corps et dans nos têtes. Migrants que nous sommes tous, de l’intérieur comme de l’extérieur. La chorégraphe montréalaise fait équipe avec le groupe Fly Pan Am qui jouera en direct et les Britanniques de United Visual Artists à la scénographie.

ARTS: Québec révisera les lois sur le statut de l'artiste

Le Salon bleu de l’Assemblée natiodnale du Québec

La ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, annonce la première étape d’un exercice de consultations dans le but de réviser les deux lois sur le statut de l’artiste au Québec. Le gouvernement de la CAQ a choisi deux ex ministres de la Culture, Liza Frulla et Louise Beaudoin, pour diriger ces consultations.

THÉÂTRE: Diversité 101

La Foirée montréalaise, photo Urbi et Orbi

La Foirée montréalaise célèbre l’arrondissement le plus multiethnique de Montréal avec enthousiasme, humour et émotion à La Licorne. Ce chapitre Côte-des-neiges/Notre-Dame-de-Grâce est un cours de diversité 101, un cours d’humanité aussi, à propos de gens qui ont ouvert leurs bras afin de pouvoir s’adapter ici. Il serait indécent de ne pas leur ouvrir les nôtres.

THÉÂTRE: Autrices en tête au CEAD

Crédits photos (de gauche à droite) – Jonathan Lorange, Julie Artacho, Chloé Charbonnier, Christian Blais et Atwood photographie.

C’est une autrice qui recevra le Prix Michel-Tremblay 2019 le 20 janvier prochain. La Fondation du Centre des auteurs dramatiques (CEAD) a retenu comme finalistes cinq textes de femmes qui ont été portés à la scène la saison dernière.

THÉÂTRE: Création du Prix Jovette-Marchessault pour les femmes en théâtre

Sur la photo : Mayi-Eder Inchauspé, directrice de l’administration et des ressources humaines d’ESPACE GO, Micheline Chevrier, directrice artistique et générale d’Imago Théâtre, Nathalie Maillé, directrice générale du Conseil des arts de Montréal, Marie-Ève Milot, codirectrice artistique du Théâtre de l’Affamée et représentante des F.E.T., Ginette Noiseux, directrice générale et artistique d’ESPACE GO, Elkahna Talbi, autrice, poétesse, artiste de spoken word et comédienne, membre des F.E.T.

(Photo Caroline Laberge)

Sept mois après la tenue du Chantier féministe sur la place des femmes au théâtre organisé par Espace GO, le comité de direction de l’événement met de l’avant neuf recommandations pour atteindre la parité femmes-hommes au théâtre. En outre, Espace GO et le Conseil des arts de Montréal, en collaboration avec Imago Théâtre, Le Théâtre de l’Affamée et les Femmes pour l’équité en théâtre (F.E.T.) annoncent la création du Prix Jovette-Marchessault doté d’une bourse de 20 000 $

THÉÂTRE: Le déclin de l’Amérique

Disparu.e.s, photos: Caroline Laberge

Au-delà du rire, beaucoup de sortes de rires en fait, la pièce Disparu.e.s porte véritablement sur la disparition de la famille. On peut y lire également la désintégration d’une société cynique composée d’individus mesquins et profondément malheureux. Ce n’est pas parce qu’on rit que c’est drôle, sait-on, et René Richard Cyr l’a bien compris en administrant, avec ce spectacle captivant, une superbe taloche à la face de l’hypocrisie.

THÉÂTRE: Manifeste de la jeune femme

Avec Le ravissement, Étienne Lepage et Claude Poissant ont créé un spectacle sans compromis et rare. Cette pièce mystérieuse, exigeante, ravit et cogne, déséquilibre et fait rire. Du théâtre de création comme il s’en fait peu ou plus du tout, a-t-on parfois l’impression. Un spectacle qui ne fait pas de cadeau, mais qu’on est d’autant plus satisfait de recevoir.

THÉÂTRE: Sissi exploratrice

Nathalie Doummar et Mustapha Aramis dans Sissi, photo: Sylvie-Ann Paré

Le dira-t-on assez. Le théâtre a besoin de peu pour faire rire et pleurer. Un bon texte, des actrices.teurs allumé.e.s et dirigé.e.s par une mise en scène fine et attentive. De et avec Nathalie Doummar, Sissi s’avère déjà l’un des meilleurs spectacles de cette jeune saison.

DANSE: Quand l’habit fait le moine… et le Père Noël!

Une chorégraphie sans « chorégraphe » ni « danseurs ». Dousse nuit, holey night d’Audrée Lewka et Les Lewski fait partie de ces performances à la frontière des disciplines. Après Poneyboyz présenté au OFFTA en mai dernier, Audrée Lewka propose une autre courte pièce inspirée de la fête du petit Jésus et du gros barbu, Dousse nuit, holey night. En musique et en costumes.