Le clone est triste, photos: Josée Lecompte

Est-ce que les baby-boomers ont le sens de l’humour? Le test à réussir pour ceux-ci et celles-là s’offre en ce moment au Théâtre aux Écuries dans le cadre du spectacle Le clone est triste du Théâtre du Futur. La succulente comédie se rit des défauts de plusieurs générations, mais surtout, et avec raison, de celle des douillets boomers.

Moby Dick, photos: Christophe Raynauld de Lage

Pour des raisons pandémiques, les spectacles internationaux ont moins voyagé depuis trois ans. La pièce Moby Dick de Plexus Polaire, rareté importée ici par Casteliers, est une véritable merveille. Du théâtre de marionnettes aussi grandiose dans la forme que dans la substance. Ce soir seulement au théâtre Outremont!

Benoît Archambault, Sébastien Gauthier, Mélanie Saint-Laurent, Marie Reid et Luc Bourgeois, photos: François Larivière

Envie d’un spectacle des fêtes qui ne soit ni une série de sketchs parodiques ni une rétrospective de l’année 2022 ? C’est à Boisbriand qu’il faut aller « Tracer sa route ». Sur ce thème des chemins qui se croisent et décroisent dans la vie, le Petit Théâtre du Nord présente ses Veillées Festives pour une deuxième année de suite. Et aussi de retour à la mise en scène : Benoît Vermeulen.

Gabriel Léger-Savard et Marilyn Daoust, photos: Julie Artacho

La fin d’un amour, la fin de tout amour. Ne vit-on pas à une triste époque où le mot qui rime avec toujours semble parfois évoquer une sorte de non-lieu. Le spectacle L du déluge de Gabriel Léger-Savard et de Marilyn Daoust explore cette idée en appelant au chevet de l’amour des mythes anciens et, qui sait, de nouveaux.

photos : Opéra de Montréal

L’opéra de Julien Bilodeau et de Michel Marc Bouchard, La beauté du monde, a conquis le public et la critique. En temps de guerre, n’oublions jamais l’Ukraine, ce récit nous rappelle que le cri ultime de la poète Huguette Gaulin résonne encore plus fort dans nos oreilles au sujet du monde qui nous entoure et de notre droit d’y participer pleinement. Il ne reste que deux représentations.

Justin Laramée dans Run de lait, photo: Stéphane Bourgeois

Après son succès à Québec au printemps dernier, la Run de lait de Justin Laramée s’arrête à Montréal avant d’effectuer une grande tournée québécoise. Le comédien-dramaturge-metteur en scène plonge, avec ce documentaire théâtral, dans les remous brouillés d’une industrie laitière où rien ne semble plus aller.

La fureur de ce que je pense, photo: Antoine Raymond

L’Espace Go reprend la pièce La Fureur de ce que je pense sur l’oeuvre de Nelly Arcan, une production de la compagnie Infrarouge, de Marie Brassard. C’est d’ailleurs elle qui en assure la mise en scène depuis une idée de Sophie Cadieux. D’abord créée en 2013, présentée au Japon, avec des interprètes du pays, en Espagne et ailleurs, elle nous revient avec presque la même équipe, composée des comédiennes Sophie Cadieux, Christine Beaulieu, Larissa Corriveau, Evelyne de la Chenelière, Johanne Haberlin, Julie Le Breton et Anne Thériault.

Le roman de Monsieur Molière au TNM, photos: Yves Renaud

Le théâtre vu par le théâtre. Tel que mis en scène par Lorraine Pintal, Le roman de Monsieur Molière, du Russe Mikhaïl Boulgakov, réfléchit aux conditions dans lesquelles vivaient les artistes au temps de Jean-Baptiste Poquelin et aujourd’hui. Les rois, l’état, la police politique, les fonctionnaires, la censure. Devant cette machine, que reste-il de la création ? Molière et Boulgakov même combat.

Amant.es du théâtre, un véritable trésor numérique est disponible en lecture libre sur le site shakespeareillustration.org. Cette information vient d’être relayée dans les actualités d’Openculture.com. Plus de 3 000 illustrations sont répertoriées par mot clef dans un article, intitulé Victorian Illustrated Shakeapeare Archive, de Michael John Goodman. Tout simplement exquis!