Des ténèbres les plus sombres de la sauvagerie humaine aux couleurs variées de l’engagement féministe, les Prix des libraires célèbrent cette année les œuvres respectives de Lorrie Jean-Louis, Paul Kawczak et Daphné B.

Yann Fortier, photo : Justine Latour

Le deuxième roman de Yann Fortier chez Marchand de feuilles, Né pour être vivant, évoque la fin des années disco, de la technologie analogique et de l’insoutenable légèreté de l’être. Le parallèle avec notre époque pourrait sembler troublant, si ce n’était pas de l’humour dévastateur et des inventions si bien tricotées de l’auteur de L’angoisse du paradis. Rions tant qu’il en est encore temps.