Platonov amour haine et angles morts, photos: Vivien Gaumand

Le retour de Platonov amour haine et angles morts à la scène est le cadeau de théâtre parfait en ce temps-ci de l’année. Hors commerce, ajouterons-nous. Il s’agit sans aucun doute d’une des meilleurs spectacles présentés au cours des cinq dernières années à Montréal. Et cette version adaptée par Michel Tremblay ajoute des effets comiques à une mise scène baroque de Angela Konrad avec des interprètes qui possèdent leur personnage à la perfection. Ah Tchekhov, que d’inspiration inspirée en ton nom!

Étienne Thibeault et Violette Chauveau, photo: Jean-François Brière

La compagnie Menuentakuan – Charles Bender, Xavier Huard et Marco Collin – entame sa résidence à la salle Fred-Barry avec une pièce de Drew Hayden Taylor, AlterIndiens, qui aborde la difficile (ré)conciliation entre des groupes, duos, couples dysfonctionnels, qu’ils soient autochtones, allochtones, écologistes, végétaliens ou militants radicaux. Un texte drôle et percutant.