Le troisième recueil de Toino Dumas, pourritures terrestres, quoique différent dans sa forme, continue d’imaginer ce que la poète « nomme futur ». En toute humilité, mais en toute sagesse aussi. L’autrice suit les liens unissant le monde vivant et les célèbre. Cette fois en compagnie des illustrations de Lee Lai, chez L’Oie de Cravan.

Poète des contrastes, des idées, situations ou sentiments qui s’entrechoquent souvent dans un même vers, Anne-Marie Desmeules a franchi avec Nature morte au couteau une étape l’amenant vers une écriture plus ample, démontrant un souffle nouveau, cherchant l’équilibre. Un style prometteur aux yeux de la poète elle-même qui est désormais publiée au Quartanier.