En toutes lettres souligne cette semaine le travail du poète Paul Bélanger. Celui-ci a passé 30 ans à diriger le Noroît et n’a jamais cessé d’écrire depuis 1988. Parmi, ses 14 recueils, trois ont été finalistes au Prix du gouverneur-général et il a remporté le prix Alain-Grandbois pour Répit en 2009.

Mélissa Labonté et Charlotte Francoeur, photo: Alexandre Roy-Gilbert

Après 30 ans à la tête des Éditions du Noroît, qui célèbrent leurs 50 ans cette année, le poète Paul Bélanger quitte ses fonctions de président et directeur en passant le flambeau à Mélissa Labonté et Charlotte Francoeur. Les codirectrices et copropriétaires prennent le relais dès aujourd’hui.

Carole Lévesque, Centre-Ouest, 2018. Encre sur papier, 76 x 152 cm

Hors de tout sensationnalisme ou de confessions impressionnistes, voici un très beau projet qui réunit 27 auteur·e·s et artistes visuels autour des effets du confinement causé par la crise pandémique. C’est un espace de réflexion et de création qu’ouvrent aujourd’hui sur le web Chantal Ringuet et Jean-François Vallée avec Le Novendécaméron. Le recueil numérique en pièces détachées est inauguré par nulle autre que Nicole Brossard.